Le 1er festival dans les archives de l’Unesco

Rythmes et Images. Impressions du Premier Festival mondial des arts nègres, Virgil Calotescu et C. Ionescu-Tonciu, 20 min, Rumanian National Commission for UNESCO, version anglaise [Meeting In Dakar], 1966 © UNESCO

Sollicitée dès 1960 par Alioune Diop, secrétaire général de la Société africaine de culture (SAC), l’Unesco a été très fortement impliquée dans l’organisation du Festival. Le colloque “Fonction et signification de l’art négro-africain dans la vie du peuple et pour le peuple” s’est tenu sous son patronage. Jean Gabus et Engelbert Mveng ont été mandatés par l’Unesco auprès du comité africain pour la préparation du colloque et de l’exposition “L’Art nègre”.

Les dossiers internes de l’Unesco relatifs au Festival et plus largement aux relations avec le Sénégal (3 boîtes) permettent de retracer à partir des rapports et correspondances l’implication de l’Unesco auprès de la SAC, le gouvernement du Sénégal, l’Association du Festival et ses comités d’organisation. Ils constituent un complément précieux au fonds Jean Gabus conservé au musée d’ethnographie de Neuchâtel.

Les archives sont consultables sur place sur rendez-vous. Certains de ces documents – rapports de mission notamment – sont numérisés et consultables en ligne (voir le détail). Un court film documentaire produit par la Rumanian National Commission for Unesco est également disponible ici.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.