Archives de catégorie : Ça nous intéresse

L’image manquante : une histoire du cinéma sénégalais à Dakar

LI BËT MËNUL WOON GIS
Du 5 juin au 4 juillet 2021

Exposition rétrospective sur l’histoire du cinéma sénégalais, à travers les images inédites retrouvées au service des Archives audiovisuelles et de l’information du ministère de la Culture et de la Communication.
Cette initiative fait partie des activités parallèles du projet global de récupération et de restauration de la Cinémathèque nationale sénégalaise, mis en place par la Direction de la Cinématographie sénégalaise avec l’Association culturelle Atelier MamiWata (partenaires du projet FMAN).
L’exposition des photographies est accompagnée de la vidéo expérimentale Latent Frames.

Vues d’exposition

Directeur de la Cinématographie Germain COLY
Commissaires de l’exposition Tiziana MANFREDI, Marco LENA, Olivia MARSAUD
Chargée de production Ndèye Mané TOURE
Chef du bureau du patrimoine cinématographique DCI : Ndiaga THIOMBANE
Assistante Lucile ABEL

Lancement : Trouble dans les collections #1

La revue Trouble dans les collections aborde l’histoire d’institutions et de collections muséales africaines et européennes issues de la colonisation et discute leurs devenirs possibles.

Cette revue plurilingue et librement accessible en ligne est rattachée au au musée Théodore Monod d’art africain à Dakar (IFAN Cheikh Anta Diop).

Les 4 premiers numéros s’inscrivent dans le cadre du projet « Trouble dans les collections. Trajectoires d’idées, de savoirs et d’objets entre musées en Europe et en Afrique » porté par Lotte Arndt, Emmanuelle Chérel, El Hadji Malick Ndiaye et Marian Nur Goni (Fondation Maison des sciences de l’homme, 2020-21).

Numéro 1 : La vie métamorphique des objets d’art, nov. 2020, coord. Emmanuelle Chérel

la vitrine gabus – problématiques autour de la circulation d’un dispositif expographique

À l’occasion du colloque Global Provenance. Revisiting Appropriated Heritage in the Light of Inclusive Partnerships?, Bernard Knodel, conservateur adjoint du musée d’ethnographie de Neuchâtel et membre du comité scientifique du FMAN, présente dans son intervention, ici en ligne, les paradoxes et ambiguïtés de la transposition de la vitrine haute, signature muséographique de Jean Gabus, concepteur du musée dynamique de Dakar inauguré lors du 1er festival mondial des arts nègres avec l’exposition L’Art nègre.

Ce colloque est organisé par l’Université de Berne, le Musée d’ethnographie de Genève, le Musée d’ethnographie de Neuchâtel et le Palais de Rumine. Il propose de revisiter les patrimoines accaparés au fil des siècles, quelles que soient leurs natures (sciences humaines, sciences naturelles), à l’aune de collaborations inclusives, en Suisse et ailleurs dans le monde.