Archives de catégorie : Ça nous intéresse

À lire : Le genre de la lutte. Une autre histoire du Mali contemporain

De la décolonisation en 1960 à la révolution de mars 1991, quatre décennies de luttes sociales et politiques ont façonné l’histoire non consensuelle du Mali. Ce livre raconte une histoire mixte, celle des combats multiples menés par les femmes et les hommes de ce pays qui, en dépit de la répression, se sont révoltés, insurgés et mobilisés contre l’ordre établi. Le récit proposé ici se situe aux antipodes des représentations jusqu’ici véhiculées sur ce pays africain confronté à une crise profonde depuis 2012. Situé à la croisée de l’histoire du genre et de la sociologie des mouvements sociaux, cet ouvrage propose une analyse inédite des dynamiques sexuées qui imprègnent les formes de l’action collective et de la manière dont l’engagement contribue à modifier les rapports de genre dans le Mali contemporain. Il intéressera à la fois les lecteurs et lectrices de l’histoire de l’Afrique, des contestations et du genre des luttes.

Son autrice, Ophélie Rillon, était intervenue dans le cadre de Replay ! Dakar 66 sur Archives radiophoniques et journalisme d’histoire.

Tigritudes – une anthologie du cinéma panafricain, jusqu’au 27 février

À travers 126 films, 40 pays et 66 ans d’histoire de cinéma, Tigritudes 1956-2021 dessine une anthologie subjective et chronologique panafricaine. Conçu par les réalisatrices Dyana Gaye et Valérie Osouf, en collaboration avec le Forum des images, ce cycle parcourt les enjeux et les formes d’une cinématographie encore largement méconnue.

En septembre 2021, les deux programmatrices étaient invitées à Replay ! Dakar 66 pour présenter le cycle à venir.

Forum des images, Paris. Du 12 janvier au 27 février.

Le programme ici

Pour accompagner cette anthologie, à retrouver ici l’ensemble des articles relatifs à l’histoire du cinéma africain publiés dans Présence africaine.

Sources. Matériaux & Terrains en études africaines

Sources est née du constat d’une tendance des revues universitaires à valoriser les avancées théoriques et épistémologiques au détriment des matériaux analysés. La revue souhaite opérer un double mouvement. En premier lieu, placer au cœur de chaque article publié les matériaux à partir desquels les chercheur·e·s produisent leurs réflexions et y donner directement accès. En second lieu, proposer des analyses sur les contextes de production de ces matériaux et sur leurs usages.

Sources se donne donc une mission particulièrement originale et actuellement inexistante dans le champ académique sur l’Afrique : rendre accessibles les textes, images, sons, entretiens, notes de terrain et tout type de documents, au sens large, qui deviennent des données placées au fondement des élaborations théoriques des chercheur·e·s, et constituent ainsi des archives de la recherche de terrain.

Ce projet contient aussi une dimension politique. Les difficultés d’accès aux sources en Afrique, notamment textuelles, cartographiques et démographiques, sont manifestes et bien connues, sans compter les enjeux de conservation. Le besoin de rendre davantage visibles, accessibles et disponibles à très long terme ces sources pour le continent paraît impératif dans l’objectif de réduire les asymétries dans l’accès au savoir”.

–> Consulter les numéros en ligne : sources-journal.org