Archives par mot-clé : Duke Ellington

« You should see my dreams », Zhenni Li et Juliette Lamarche

Duke Ellington et son orchestre au festival mondial des arts nègres, Dakar 1966, Stadium.

Des voix et des sons encapsulés dans un écrin à souvenirs, une archive. Cet écrin fût rangé à la référence PHD86071237, intitulée « Duke Ellington : ses impressions sur le festival », propriété de l’INA.

Traversées par nos domaines de recherche respectifs, nous avons vu des images se dessiner sous nos yeux à l’écoute de cette archive. Ensemble, nous avons eu le désir de donner à voir ces images, avec l’humble envie qu’elles puissent à leur tour nourrir d’autres imaginaires. Nous nous sommes alors emparées du propre langage de l’archive, les sons qu’elle contient, pour créer une courte séquence sonore qui invite l’auditeur à revivre un instant du Festival Mondial des Arts Nègres, le 10 avril 1966, auprès de Duke Ellington s’entretenant avec des journalistes au lendemain de sa performance au Stade de l’Amitié, Dakar.

Au-delà de la précieuse immersion auditive dans des réflexions sur ce qu’est le jazz pour Duke Ellington et sur la première édition du festival, ce montage sonore veut traduire dans sa structure une trame de ce que peut représenter le travail d’archivage. D’abord, on peut se laisser impressionner par des voix qui se démultiplient, des informations qui se superposent mais ne s’assemblent pas, se confondent. Puis, des phrases plus compréhensibles se détachent du reste, on reconnaît des voix, on se laisse porter par des respirations et quelques rires. Un silence vient révéler l’intimité du moment, un silence rempli d’informations non verbales : des bruits de cassettes à enregistrer qu’on enclenche, des hésitations, des soupirs. Le discours s’installe, et se révèle. La patience de l’archiviste est récompensée par des trouvailles, ici des mots clés qui raisonnent, la pensée d’un grand musicien, et la répétition devient alors un support de travail. Comme des enfants, nous avons eu l’instinct de jouer avec le contenu de cette archive tout en respectant son propos afin d’en proposer une réactivation, un écho, un nouveau chemin.

Zhenni Li & Juliette Lamarche

Ecouter : « You should see my dreams »